Pour nous écrire

ANR 31

3, rue de l'université du Mirail

BP 65723 - 31057 Toulouse CEDEX 1

Courriel : anr.031@wanadoo.fr

Téléphone : 05 34 60 11 83 - Attention ! pas de répondeur

Permanence au local, les mardis de 14 à 17h  (hors congés scolaires)

Nombre de visites :

MOT DU PRESIDENT

 

SEPTEMBRE 2016

 

Bonjour, cher(e) adhérent(e) de l'association des retraités de La Poste et d'Orange de la Haute-Garonne... "Groupe ANR 31"

C’est conscient de la charge et des diverses responsabilités qui m’attendaient que j’ai accepté le poste de président à l'occasion de la réunion du bureau du 3 mai 2016, en remplacement de Pierre Marquer, qui, selon ses souhaits personnels, n'a pas souhaité poursuivre dans cette fonction. Il continue bien sûr à soutenir le groupe ANR31 en apportant aide et conseils.

 

Mon objectif est de poursuivre l'excellent travail de mon prédécesseur, tout en essayant de l'améliorer dans un environnement en mouvement perpétuel. À ce titre, vous serez informés et consultés chaque fois que cela sera nécessaire.

C’est dans ce but qu’avec les autres membres du bureau, nous faisons évoluer le site de l'ANR 31, afin d’en faire une vitrine attractive pour les visiteurs extérieurs, intéressés par notre association, une modification nécessaire dans l'univers ultra médiatique d'aujourd'hui, tout en ajoutant un outil de contact privilégié pour l’ensemble des membres.

C’est ainsi que les rubriques actuelles seront mises à jour et enrichies. Les présidents / responsables des différentes commissions publieront régulièrement des informations répondant à vos préoccupations et vos attentes.

Enfin, un espace membre (protégé par mot de passe) où nous essayerons de répondre aux questions de chacun, permettant ainsi de maintenir le lien indispensable nous unissant, il doit devenir un forum consultable par chacun, à l’écoute de vos problèmes et de vos souhaits.

Je vous remercie de votre confiance

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

DECEMBRE  2016

 

Les retraités sont maltraités. Trop c’est trop ! la baisse du pouvoir d'achat est évidente.. Les montants des pensions étaient augmentés tous le 1er avril, mais la loi du 20 janvier 2014 a repoussé cette date de revalorisation au 1er octobre. Toutefois, le Gouvernement ayant décidé de geler les montants des pensions de retraite, la revalorisation prévue en octobre 2014 a été reportée au 1er octobre 2015. Un report qui a donc pénalisé le pouvoir d'achat des retraités pendant cette période de gel prolongée. La dernière augmentation des retraites est intervenue le 1er octobre 2015. Mais le taux d'inflation prévu étant quasi nul, le montant des pensions n'a alors que très légèrement augmenté, avec une hausse ridicule de 0,1 %.

La prochaine augmentation des retraites était censée avoir lieu le 1er octobre 2016. Pour autant, l'inflation en France étant actuellement proche de 0 %, c'est du moins ce qu'a estimé la commission des comptes de la sécurité sociale dans son rapport de juin 2016, les pensions de retraite ne seront pas revalorisées cette année ! Une estimation confirmée le 29 septembre par le secrétaire d'État chargé du Budget, qui a officiellement annoncé le gel des pensions de retraite en 2016. La prochaine augmentation des retraites pourrait donc n'intervenir qu'au mois d'octobre 2017. Dans l'hypothèse où l'inflation affiche une hausse d'ici cette date... et que le prochain gouvernement se penche sur le sort des retraités. De fait, les pensions de retraite n'ont pas été revalorisées dignement depuis 2013, soit plus de trois ans et demi.
Pourtant, n'oublions pas que pour la plupart des retraités, leur seule richesse est... leur pension. La revalorisation est pourtant la mesure indispensable, mais c’est à regretter, ce n’a pas été le cas cette année encore. Pourtant cela permettrait d'ajouter un peu de dignité dans la vie des retraités qui ont œuvré durant toute leur vie professionnelle à la production des richesses et à la construction économique, démographique et sociale de la France. Il est à noter que l’urgence est aussi la prise en charge par la Sécurité sociale de la dépendance. La loi récente n'a pas réglé tous les enjeux liés à l'âge avancé, il s’agit d’une véritable provocation lorsqu’on sait, grâce à diverses études de statisticiens que les dépenses contraintes représentent plus de la moitié des dépenses des retraités et que les pensions perdent chaque année de plus en plus de pouvoir d’achat.

D’autre part, l’inflation retenue est déjà largement dépassée sur de nombreux postes de dépenses particulièrement significatifs pour les retraités, tels que ; les impôts locaux, les dépenses d’énergie, l’alimentation, la perte de la gratuité des transports Tisséo, pour les séniors sur l’agglomération toulousaine. Pourtant, les retraités ne sont pas qu’un coût ! Ils sont aussi des acteurs économiques à part entière de notre société : santé, aide à la personne, loisirs… D’autre part, ils sont des piliers incontournables de l’aide aux ascendants, aux enfants et petits-enfants et les acteurs essentiels, par leurs activités bénévoles, dans des milliers d’associations, dont la nôtre en particulier. Ils sont créateurs de liens sociaux comme ils restent créateurs de richesses.

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

JANVIER 2017

Mes chers amis,

Nous laissons derrière nous une année 2016 particulièrement sombre, dans le monde et notamment en France. Elle a été, en effet, une année dramatique pour la sécurité de nos concitoyens, nous pensons évidemment aux victimes de Charlie-Hebdo, de Paris et du Bataclan, de Nice, de Saint-Étienne-du-Rouvray ou encore de Magnanville, des évènements terribles qui ont frappé sans discernement, des Français de toutes origines.

Pour nous les retraités, toujours plus nombreux, ce fut encore une année révoltante, car l’espoir de voir nos pensions revalorisées au 1er octobre a été anéanti et repoussé à l’année suivante, nombre d’entre nous voient fondre inexorablement leur pouvoir d’achat, saper par le creusement de plus en plus important des inégalités et l’augmentation des dépenses contraintes.

Pour notre groupe, 2016, a été une année en nuance. Avec toutefois des points positifs, dont ont peu se réjouir, comme la maitrise comptable et une certaine stabilité dans nos effectifs départementaux. Mais, il faut bien le reconnaître, pour nous aussi, comme globalement à l’échelle nationale, le constat est alarmant avec une tendance à l’érosion des effectifs, et ce, depuis plusieurs années.

Vous l’aurez compris, pour renverser cette tendance notre fil conducteur, pour 2017, qui sera, il faut rappeler, une année historique pour notre association, puisque l’ANR fête ses 90 ans, il sera dès lors indispensable de faire de cette année, une année ou tous les adhérents devront s'impliquer encore plus, pour être une association encore plus forte et plus dynamique.

C’est le seul moyen pour nous de faire avancer nos revendications de retraités, dans une société qui a un peu trop tendance à nous oublier, pensant peut-être que nous sommes des nantis… loin de là ! mais dynamique aussi, car c’est le meilleur moyen pour nous de fidéliser et d’attirer de nouveaux adhérents pour peser efficacement dans nos revendications légitimes.

Tout sera mis en œuvre pour inciter les jeunes retraités à nous rejoindre, en proposant de nouvelles activités, et si possible à participer à nos actions au sein même du comité. Plusieurs pistes sont à notre disposition, notamment par une ouverture encore plus importante, il en va de notre avenir.

Vous l’avez compris, 2017 sera pour le groupe Haute-Garonne une année intense, mais rien ne se bâtira sans l’engagement, important, des bénévoles qui œuvrent pour notre association, et qui ont fait le choix de donner un peu de leur temps pour les autres, sans oublier nos fidèles adhérents... vous, qui êtes notre raison d’être.

 

À tous, pour cette nouvelle année 2017, qui débute à peine, je vous présente tous mes vœux de santé, de bonheur et de réussite, pour vous ainsi que pour tous ceux qui vous sont chers.

Merci encore une fois pour votre fidélité ou votre engagement !

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mars 2017

Mes chers amis,

 

La force d'une association, ce sont ses valeurs et le sens qu'elle donne à ses actions.

 

C’est en partant de cette idée que s’est tenue le 21 mars 2017, l’assemblée générale départementale de l’ANR 31, à la salle du Sénéchal de Toulouse ou près de 200 adhérents se sont retrouvés pour prendre connaissance des rapports d’activités et financiers 2016 de notre association.
Nos actions s'appuient sur la participation de tous, que ce soit les membres du comité, mais plus important encore celle des adhérents eux-mêmes, qu’il est plus que nécessaire, d’associer le plus possible dans les activités de notre association (la solidarité, les voyages, les évènements culturels, la chorale, le cercle de lecture, la marche, le cercle de jeux...), l'équipe du bureau, investie et mobilisée de façon compétente est exemplaire dans les missions qui lui sont confiées et l'ensemble des membres du comité, sont vigilants au respect de ses principes.

Cette volonté s'exprime également au travers de notre raison d’être, l’ANR à laquelle nous tenons beaucoup pour qu'elle soit un lien chaleureux et riche d'échanges. La prise en compte des besoins des nouveaux retraités, leurs attentes et besoins, dans les animations mises à leur disposition, sont aussi au cœur de nos préoccupations.

Depuis sa création, il y a 90 ans, par Firmin Vidal, l’ANR a constamment défendu la solidarité, la défense et l’entraide des retraités qui nous rejoignent, certes, mais aussi elle permet de créer des liens, ainsi, s'ouvrir aux autres retraités est une démarche indispensable à l’heure ou nos deux maisons mères voient leurs effectifs diminuer et leurs fonctionnaires disparaître peu à peu.

Nous ne vivons pas dans un monde merveilleux, mais dans une conjoncture particulière, avec un monde politique éloigné des problématiques quotidiennes de nombres de leurs concitoyens. Cela ne laisse rien présager de bon pour nous les retraités, notamment sur une hypothétique revalorisation de nos pensions ou retraites, en 2017 ! gelées depuis quatre années, hormis une ridicule augmentation en 2015 de 0,1 %. Ainsi nous voyons fondre inexorablement notre pouvoir d’achat avec l’augmentation des dépenses contraintes, ce qui amène de plus en plus de retraités dans le cercle infernal de la précarité. Dans ce contexte électoral, présidentiel, puis législatif qui s’annonce, force est de constater que nous sommes une fois de plus les grands oubliés.

Dans cet environnement, nous devons faire face à de nombreuses incertitudes et les gérer au mieux pour trouver notre place et notre autonomie, défendre nos points de vue, pour demain pouvoir peser sur des décisions de ceux qui ont trop tendance à nous oublier.

Cette année est ma première année de présidence du groupe ANR Haute-Garonne. La confiance qui m'a été faite m’honore et me touche beaucoup.

 

Le partage et l'implication de tous ceux que je rencontre renforcent ma conviction qu'ensemble et dans un esprit solidaire, les hommes et les femmes de notre association peuvent réaliser de grandes et belles choses. Ils érigent dans nos cœurs le plus beau des édifices : la solidarité, l’amitié et l’entraide pour construire de façon plus belle l’humanité qui nous habite…

Juin 2017

Mes chers amis, 

L’été est enfin là pour sortir de la routine et prendre les chemins de traverse, il est même un peu précoce. C’est aussi le moment de saisir au vol des opportunités de balades, de retrouvailles, d’amitié, ou tout simplement une folle envie de se prélasser sur l’herbe. Laissez libre cours à ses envies ou à la curiosité. Pour goûter à ces plaisirs, nul besoin de partir très loin, le dépaysement est peut-être à votre porte !

 

la période estivale, c’est aussi la saison du farniente, l’ANR 31 fait une pause bien méritée. Malgré tout, cette saison, si elle est plaisante et propice aux moments de repos, à l’oisiveté, vous pourrez néanmoins suivre l'actualité sur notre site Internet qui est mis en jour en continu et rester ainsi connecté à votre association.

L’été, pour beaucoup, et c’est heureux, symbolise le temps de la détente. Même si l’évènement est devenu anachronique, pour nous, dans notre vie de retraité et si le désir s’est peu à peu estompé, il reste néanmoins un évènement saisonnier ou l’on aime à se ressourcer.

Que vous partiez, au bord de la mer, à la campagne ou que vous optiez pour la montagne, profitez pleinement du soleil qui vient nous réchauffer, tout au long de ces belles journées passées à la plage, en randonnées, ou en voyage. Ces instants de gaité, les longues et douces soirées avec vos amis, vos familles, ne doivent pas nous faire oublier les difficultés de la vie quotidienne de retraités. Alors même que les évènements politiques nationaux sont une source d’angoisse, notamment dans un contexte d’après élections et avec des incertitudes quant à l’avenir de nos pensions ou retraites ! Il est plus que nécessaire de rester vigilants.

Quoi qu’il en soit, l’heure est venue de penser à profiter pleinement de ces longues journées qu’il nous offre, tout en profitant de la douceur de ses fruits saisonniers, du parfum des fleurs qui enchantent, nos regards, notre odorat sous le bleu azur du ciel.

Le comité tout entier se joint à moi pour vous souhaiter de bonnes et paisibles vacances 2017. Nous vous donnons rendez-vous, début septembre.

 

D’ici là, nous vous souhaitons de profiter pleinement de vos familles ou amis ! Pour vous retrouver en grande forme, dès cet Automne, pour la reprise des activités de votre association.

Septembre 2017

Mes chers amis, 

La citation de la rentrée : « Non, les retraités ne sont pas des nantis ! »

Malgré les apparences météorologiques, l’été et les vacances, synonymes de retrouvailles et de repos sont bien terminés. J’espère que celles-ci auront été profitables à chacune et chacun. L’heure est aujourd’hui à la rentrée qui est aussi synonyme d’une nouvelle période d’activité pour les bénévoles de l’ANR 31, après la pause estivale.

 

Le mois de septembre marque le retour à la vie normale, même pour nous retraités et notre association : la ville s’anime de nouveau, la circulation redevient dense, le temps est venu de faire les récits de ses vacances intenses et dépaysantes. Fort heureusement, à l’aube de l’automne et quoique plus courtes, les journées sont toujours aussi belles et permettent encore de prendre le temps de s'échapper de temps à autre, selon les possibilités et les envies de chacun.

 

C’est aussi l’époque de la découverte des changements désagréables qui nous attendent : comme l’augmentation des transports en commun sur l’agglomération toulousaine, l’annonce de nos politiques concernant l’augmentation de la CSG pour la majorité d’entre nous, il sera bien temps de le faire savoir à nos élus quand ce changement se concrétisera, surtout si l’augmentation tant attendue de nos pensions ou retraites devait se voir geler, une année de plus au mois d’octobre !

 

Mais dans l’immédiat, malgré tout cela, concentrons-nous plutôt sur les évènements agréables qui nous attendent : telles que les réjouissances prévues dans le cadre du second semestre à l’ANR 31, par exemple, et qui promettent quelques très bons moments.

 

Pour suivre l’actualité de l’association, consultez le site de l’ANR 31, nous faisons le maximum pour vous donner des informations et des propositions d’activités attrayantes au travers de mises à jour en continu.

Sachez aussi que si vous disposez d’un peu de temps vous pouvez rejoindre l’équipe de bénévoles de l’ANR 31…


Il ne me reste donc plus qu’à vous souhaiter une très bonne rentrée

 

Novembre 2017 

Mes chers amis, 

À l’aube de l’automne, les nouvelles concernant le sort des retraités ne sont pas bonnes. Comme vous le savez certainement le 1er janvier 2018, sera pour nous une date à marquer d’une pierre noire, près de 80 % d’entre nous verront leur retraite subir un coup de rabot.

C’est en effet à cette date qu’entrera en vigueur la majoration de 1,7 % de la CSG (qui passera de 6,6 % à 8,3 %).

Rappelons que nous participons déjà, depuis longtemps, à cet effort pour une contribution qui ne nous concerne qu’au titre de la solidarité, cette ponction supplémentaire va absorber en totalité la petite augmentation des pensions, de 0,8 % consentie, au 1er octobre 2017, après quatre années de disettes.

Sachez aussi que selon les annonces gouvernementales l’année 2018 sera une année dite blanche pour la revalorisation de nos pensions. Il est tout au plus envisagé, peut-être, une revalorisation au 1er janvier 2019 ! Initialement les pensions et retraites étaient revalorisées au 1er avril, cette date avait été repoussée au 1er octobre, ce sera désormais le 1er janvier. Par une tour de passe-passe supplémentaire ce changement de date, va contribuer encore une fois à abaisser notre pouvoir d’achat, déjà bien mis à mal.

Sachez que j’ai demandé à nos dix député(e)s de Haute-Garonne un entretien début septembre, afin de leur faire part de nos préoccupations, face à cette injustice flagrante. Seul cinq, ont répondu et trois seulement ont accepté de me recevoir, parmi ces derniers, 1 étiquette socialiste, 2 LREM dont une ex-socialiste, les entretiens ont duré, de 30 minutes à près de 2 heures. Les deux autres m’ont fait une réponse évasive par Courriel sans daigner me recevoir. Les 5 autres tous LREM n’ont même pas pris le temps de me répondre, malgré une relance.

Je considère que nous sommes méprisés par une classe politique qui a trouvé un bon moyen de compenser la perte de revenus liés à la suppression de l’ISF par l'IFI (impôt sur la fortune immobilière). À noter que désormais près de 80 % des Français les plus fortunés et qui étaient sous le coup de l’ISF échapperons à l’IFI, puisque seulement 20 % d’entre eux ont des biens immobiliers.

L'objectif principal étant de favoriser l'investissement en France, vœux pieu, mais le sera t-il vraiment ?

C’est aussi le cas des assurances-vie. Celles-ci ne sont plus prises en compte. Or, un placement en assurance-vie ne garantit absolument pas que l’investissement se fasse dans l’économie française puisqu’elles ne reposent pas uniquement sur des portefeuilles d’actions, mais aussi sur des obligations françaises ou étrangères ou des valeurs immobilières. Pas forcément dans l’économie française donc. Deuxième problème, les actions. En plaçant son argent dans des actions en Bourse, on ne privilégie pas forcément l’économie française, là non plus et encore moins les petites entreprises. Effectivement, il est possible de détenir des actions étrangères non cotées à Paris, dans des fonds de pension américains par exemple et qui n’ont aucun lien avec l’économie hexagonale. Ensuite, si les grandes entreprises sont cotées au CAC 40, ce ne sont pas des PME. Placer son argent en actions ne signifie pas nécessairement investir dans les PME. Bref, l’exonération des valeurs mobilières ne sera conditionnée à aucune directive vers un investissement en France… À la différence de ce qui existait jusqu’alors. Dans l’ISF qui vient de disparaître, les investissements dans les PME pouvaient justement être exonérés d’impôt sur la fortune. L’ISF-PME permettait de déduire de son impôt l’équivalent de 50 % des sommes investies dans celle-ci. Ce dispositif encourageait donc déjà bien plus à investir dans l’économie française, et surtout dans les petites entreprises, alors que l’investissement en actions ne privilégie absolument pas les petites entreprises par rapport aux grands groupes du CAC 40. Et ceux qui bénéficiaient de ce dispositif pourraient finalement préférer des investissements plus rentables et moins risqués que les PME.

 

Selon Emmanuel Macron, lors de son intervention télévisée, 80 % des retraités soit quatre cinquièmes d’entre eux verront leur pouvoir d’achat augmenter du fait de la réforme ?
Vraiment Monsieur le Président ?

Ce qu’il faut savoir en fait, car on peut en douter, en lisant le rapport du député et rapporteur général de la commission des finances Joël Giraud (LREM).

Ainsi, selon les projections, en 2018, avec un allègement de 30 % de la taxe d’habitation, ce sont seulement 600 000 retraités qui verront la hausse de la CSG compensée totalement. Très loin d’une « grande partie » comme l’affirme Emmanuel Macron. Pour 3,9 millions de retraités touchés par la hausse de la CSG, la compensation ne sera que partielle. Pour 2,5 millions, elle sera nulle.

En 2019, 2,4 millions de retraités touchés par la hausse de la CSG verront cette hausse compensée par l’allègement de deux tiers de leur taxe d’habitation. Pour 2 millions de retraités, la compensation ne sera encore que partielle. Et pour 2,5 millions, elle sera nulle.

Enfin, en 2020, quand la taxe d’habitation aura été entièrement supprimée et ne sera donc plus payée par environ 80 % des Français, 3,8 millions de retraités verront la hausse de la CSG entièrement compensée, alors que la compensation ne sera que partielle pour 700 000 autres. Et 2,5 millions de retraités n’auront aucune compensation. Ce qui signifie que même en 2020, seulement une petite majorité (3,8 millions sur 7 millions) des retraités touchés par la hausse de la CSG verront cette hausse totalement compensée par la suppression de la taxe d’habitation.

 

Si on additionne les 2,5 millions de retraités pour qui la hausse de la CSG ne sera pas du tout compensée et les 700 000 pour qui la compensation ne sera que partielle, on arrive à 3,2 millions, soit 20 % des 16 millions de retraités français.

Mais cela ne signifie pas que les 80 % restants seront gagnants. Dans cet ensemble, on trouve des retraités qui ne seront certes pas touchés par la hausse de la CSG (40 % des retraités ne sont pas concernés par la hausse), mais ne devraient pas bénéficier non plus de la suppression de la taxe d’habitation, soit parce qu’ils en sont déjà exonérés, soit parce qu’ils ne la payent pas (car ils vivent en maisons de retraite par exemple).

Monsieur le Président, il y avait de meilleure solution que de taper dans le porte-monnaie des retraités.

Un mauvais coup porté une fois de plus à l’ensemble des retraités, jugés nantis par nos politiques et certainement plus facile à ponctionner que d'autres.

Décembre 2017

Mes chers amis, 

L'année 2017 qui se termine a été riche en rebondissements pour notre association ...

Décembre est le mois des bilans ! Sans s’appesantir sur cette année qui tire à sa fin, il faut de temps en temps se retourner pour voir le chemin parcouru par notre association qui a fêté, en 2017, ses 90 ans. Si je voulais résumer 2017 en un mot, ce serait « toujours présent ». Cette année a été l’occasion de montrer et de renforcer le dynamisme de notre association, notamment lors de notre assemblée générale extraordinaire de printemps, qui a permis de voter la modification de nos statuts, ce qui nous ouvre totalement à l'ensemble des retraités du secteur public comme privé ! …

 

Mais ne nous y trompons pas, le challenge est important, car il en va de la pérennité de notre association ! Si 2017 a été une année riche en évènements que vous avez pu suivre en direct sur vos chaines d'informations, (avec des élections, présidentielle puis législative inédite, malheureusement pour nous, les retraités, c'est une année de coups bas !) et au travers des publications du groupe ANR 31, ouvrant chaque fois sur des aspects différents de nos activités, elle démontre aussi des difficultés à attirer vers l'ANR de nouveaux retraités. Je voudrais toutefois insister particulièrement sur deux actions au cœur de notre raison d'être : la solidarité et la défense de nos droits, ces derniers sont bien mis à mal cette année encore.

Cette visibilité accrue de l'ANR n’a d’intérêt que si elle répond aux attentes des adhérents et qu’elle en attire de nouveau ! Cela veut dire que nous n’avons d’utilité que celle de répondre à vos attentes. Mais cela veut dire aussi que nous ne pouvons vivre que de votre engagement ! et notamment de votre cotisation à l'ANR. Une rapide enquête nous a montré qu’il reste encore du chemin à parcourir. Il est donc essentiel, pour nous tous, que vous soyez nombreux à répondre à ce challenge que nous vous annonçons pour la nouvelle année et qui vous est proposée avec le bulletin de décembre, avec principalement, une opération de parrainage d’adhésions à l'ANR 31 ! doté de récompenses.

Je voudrais en profiter pour remercier les membres du Bureau et du Comité pour leur engagement dans la vie de notre association, ainsi que les adhérents qui acceptent, auprès de la commission solidarité, de se charger bénévolement des visites de fin d'année à nos plus anciens. J’espère que vous serez de plus en plus nombreux à nous rejoindre pour participer à la vie de l'association et du groupe Haute-Garonne en particulier.

 

Janvier est traditionnellement le mois des résolutions ! 2018 sera placé, pour nous, sous le signe d’une double priorité : resserrer les liens entre les retraités et le recrutement. L’atout de notre association est d’offrir de nombreuses activités ou d'occasions d’échanges entre ses adhérents, mais pour cela, il faudra maintenir une plus large visibilité et représentativité de notre association, dans le tissu local dans un contexte difficile. C’est tout l’enjeu de l’ANR qui est désormais une association d'intérêt général. À nous de relancer nos actions dans le domaine du recrutement de nouveaux adhérents, pour ce faire, la mission de la Commission animation est essentielle. Les chantiers sont nombreux, les besoins importants, mais je suis convaincu que nous saurons tous nous mobiliser pour que l'ANR 31 réponde toujours mieux à vos attentes !

 

Je ne saurais conclure cet éditorial sans souhaiter à chacun d’entre vous une excellente année 2018. Que cette nouvelle année vous apporte santé et bonheur, épanouissement personnel et familial !  Et que, grâce à vous, 2018 soit une grande et belle année pour l'ANR 31 !

Le président

 

Février 2018

 

Mes chers amis,

 

Le temps passe et les années filent… Quand une nouvelle année commence, on espère toujours qu’elle sera meilleure que celle qui vient de s’écouler…

 

C’est toujours avec plaisir que je m’adresse à vous en début d’année, l’occasion de faire le bilan de l’année passée et d’annoncer les futurs projets. Mais souhaitons avant tout que l’on reste dans nos valeurs essentielles : se retrouver, se défendre, s’entraider, s’informer et se prémunir… Hélas, pour les retraités, les difficultés économiques et sociales vont s’accentuer, en 2018. Nous allons vivre et subir au quotidien une perte de notre pouvoir d’achat, notamment avec l’arrivée de l’augmentation de la CSG au 1er janvier 2018, dès lors les inégalités de traitement ne vont cesser de croître…  Notamment, une fois de plus, avec un gel de nos pensions cette année !

Sachez que le comité apporte tout son soutien aux adhérents et se bat pour la défense de nos droits les plus essentiels afin de conserver un peu de dignité à ceux qui ont contribué à la richesse de la France.

 

L’avenir de notre association, vous le savez, repose sur son socle d’adhérents, c’est la préoccupation majeure du comité de votre association. Quand on évoque les effectifs de l’ANR 31, on pense notamment aux difficultés à attirer de nouveaux retraités, qui la plupart du temps quittent nos maisons mères respectives avec beaucoup d’amertume et sont peu enclins à nous rejoindre. Si l’ANR 31 stabilise ses effectifs, la moyenne d’âge augmente mécaniquement, et surtout, si de nouveaux retraités ne nous rejoignent pas. Cette nouvelle année sera donc une année de recrutement, pour ce faire, une opération de parrainage a été mise en place. Même si les premières mesures prises, fin 2017, sont encourageantes, elles devront s’intensifier pour donner de bons résultats. L’année 2017 n’aura pas été facile… elle s’est achevée avec ses joies et ses peines et notre association a aussi connu son lot de tristesse avec les décès qui sont venus endeuiller l’ANR 31. Je voudrais aussi avoir une pensée particulière pour ceux qui ont des problèmes de santé, pour tous ceux qui souffrent et qui sont dans la peine.

 

Et puis je voudrais enchaîner avec les remerciements ; pour les membres des différentes commissions ou tous ceux qui à des titres divers collaborent aux travaux de l’association, en mettant l’accent sur les bénévoles qui animent l’ANR 31 et qui contribuent à son rayonnement départemental dans l’intérêt des adhérents et qui œuvrent toute l’année pour l’ANR 31. Ils ont accompli un travail considérable, la plupart du temps dans l’ombre, dans tous les domaines et dans un esprit d’entraide. Ils consacrent beaucoup de leur temps au service de l’association. Ils s’investissent sans compter souvent au détriment de projets personnels, avec des contraintes portées aussi par leur entourage…

Souhaitons-nous pour cette année une réussite dans nos objectifs, pour pérenniser dans le temps votre association. Voilà un vrai challenge qui sera le nôtre, à n’en pas douter !

Enfin, au nom de l’ANR 31, que j’ai l’honneur de présider, je vous souhaite pour 2018 à vous tous, à vos familles et à tous ceux qui vous sont chers, mes meilleurs vœux de santé et la pleine réussite de vos projets. J’espère que cette année apportera la paix et le bonheur à chacun d’entre vous.

 

Avril 2018

                                

Mes chers amis,

Si comme d’habitude, les journées allongent, le temps est souvent maussade, ce long hiver n’en finit pas de se terminer ! et contrairement à ce qu'annonce le calendrier, le printemps tarde à arriver…  Bien qu’il y ait eu de très belles périodes, elles n’ont pas été très favorables à la pratique d’activités extérieures. Maintenant que les beaux jours commencent à montrer le bout de leur nez, le temps est venu de s'aérer. 

 
Pour ce qui est de l'actualité,
l’heure n’est plus aux bilans de l’année dernière, car ceux-ci ont été faits lors de l’assemblée générale du 21 mars. Pour mémoire, l’ANR 31 se porte bien, mais il y a des inquiétudes toutefois. La préoccupation du moment ! une bonne réalisation de voyages ou des activités en 2018 repose sur le nombre de participants, toujours à l’écoute de vos attentes, l’ANR 31 cherche continuellement à vous faire des propositions qui retiennent vote intérêt, ce n’est pas facile. En 2017 nous avons dû supprimer plusieurs animations, c’est un peu dommage.


Dans le cadre de nos prévisions 2018, alléchantes, à la vue du nombre d’inscriptions, qui nous sont parvenues ! cela nous conforte dans nos choix, libre à vous de nous faire part de vos souhaits. 

 

En vrac, pour 2018, nous proposons, deux voyages au long cours ; un à destination du Portugal (complet) et un autre vers Cuba, auxquels s’ajoute un séjour dans l’Aubrac, presque aux portes de Toulouse, mais oh combien ! dépaysant.

 

À noter toutefois, que plusieurs animations de l'association sont en manque de participants, comme les jeux de société, la marche (qui recherche un animateur responsable), la chorale en Voix (en recherche, elle, aussi de choristes pour se renouveler) et bien entendu de bénévoles pour faire fonctionner votre association, au comité ou au bureau de l’association ! afin d’alléger autant que faire ce peu, celui des bénévoles en place.

Vous le voyez, il y a de quoi faire, sans compter le correspondant du Comminges en recherche de nouveaux bénévoles pour faire vivre l’ANR 31 sur les contreforts pyrénéens de la Haute-Garonne. Saluons par ailleurs les nouveaux adhérents de la Haute-Garonne, qui nous rejoignent dans notre association, en 2018, je leur souhaite en mon nom et celui de comité la bienvenue ! l’ANR ne vit que pour et par ses adhérents… et plus nous serons nombreux, plus nous pèserons sur les décisions qui nous touchent tous... Notamment les mesures qui nous ont amenés à voir nos pensions ou retraites fondent comme neige au soleil en ce début d'année, avec l'augmentation, non compensée de la CSG pour nombre d'entre nous. L'ANR 31 continue de se battre pour obtenir à minima une révision de cette mesure inique... Déjà des 2018, des avancées vont apparaître, mais il nous faut poursuivre.

Je ne voudrais pas conclure sans vous rappeler que l’ANR 31 a mis en place une opération de parrainage en 2018, ceci afin de faire venir vers notre association encore plus de retraités du public comme du privé… le règlement est en ligne sur le site ou sur simple demande par courrier.

 

Enfin, au nom du comité, je vous souhaite, santé, joie, paix et bonheur à chacun d’entre vous.

Juin 2018

L'été arrive à grands pas, si si c'est vrai !... Même si les rayons ardents du soleil tardent à venir hâler notre peau, mais il est bien là ! et cette période estivale va nous éloigner quelque temps... pour nous retrouver avec le plus grand plaisir dès les prémices de l'automne, au mois de septembre.


Rien de bien nouveau sous le soleil, d’ailleurs, pour notre nouveau pharaon : c'est le marketing/financier qui domine, pour mieux gouverner par ordonnances. Dans un "souci de rapidité", bien sûr. Où efficacité, fluidité, flexibilité, dominent ! Qu’importent les dommages collatéraux, sociaux, démocratiques, tant qu’on reste en marche et sur le marché. Le temps des échanges, où les capitaux gouvernent, est bien éloigné de celui de l’usage, où s’abiment les choses, l'environnement et les hommes, avec un grand H, auxquels s'ajoutent le mépris des retraités, ce qui finit par rendre encore plus difficile notre vie quotidienne.
Néanmoins, après un long hiver et un printemps particulièrement arrosé, pour beaucoup d’entre vous, il va être temps de changer d’air. Si l’été est plaisant, propice à des moments d’oisiveté, il est aussi la saison des retrouvailles, en famille ou entre amis, pour profiter de ces longues soirées qui amènent un peu de fraîcheur après les fortes températures de la journée. L’été, dans nos pays, s’il symbolise le temps des vacances et c’est heureux, est devenu pour nous retraités, anachronique et le désir s’est peu à peu estompé avec l’âge. Néanmoins, pour beaucoup il reste le temps des retrouvailles. C’est aussi, loin du tumulte et des touristes qui, en période estivale, peuplent les villégiatures balnéaires et autres campings, celui du jardinage, passant du potager à l’ornementation florale, trop longtemps délaissée. Le jardin c’est aussi un peu d’exercice physique, le soleil et la compagnie éphémère des végétaux saisonniers qui ne manquent pas de se manifester par leurs diversités, couleurs et effluves.

L'ANR Haute-Garonne reste à vos côtés pour vous tenir informé des dernières nouvelles en date ! et nous vous proposons sur ce bulletin, supplémentaire, du mois de juin, de découvrir les dernières actualités de votre association et surtout, en avant-première, les propositions de voyage pour l’année 2019.
Eh oui, il faut s’y prendre très à l’avance pour bénéficier de tarifs avantageux ! ainsi la commission des voyages a arrêté pour vous, deux destinations, les Iles Canaries et la Thaïlande, nous n’avons pas encore tous les éléments ou de renseignements de dates et tarifaires à vous communiquer sur ces deux destinations, mais sachez que le premier, les "Iles Canaries", aura lieu au printemps et l’autre "La Thaïlande" se déroulera à l’Automne. Une information plus complète vous sera communiquée sur le bulletin du mois de septembre avec beaucoup plus de précisions pour chacun d’entre eux… Notez dans vos agendas ces deux voyages auxquels viendra s'ajouter un séjour ANCV, non défini à ce jour.


Néanmoins le temps est venu de profiter pleinement de ce que nous offre cette saison et de vous inviter à nous suivre tout l'été sur le site Internet de l’ANR 31, tout en vous donnant à toutes et tous rendez-vous à la rentrée pour la reprise des activités de l’association.
En attendant de vous revoir, je n'en doute pas en pleine forme, je vous souhaite à toutes et tous, en mon nom et celui du comité, santé, joie, paix et bonheur à chacun d’entre vous.

septembre 2018 

Eh oui, l’été caniculaire tire à sa fin ! apportant enfin un peu de fraicheur à nos belles soirées en Occitanie. Le mois de septembre a débuté ! les activités de l’ANR 31 reprennent, elles aussi. Le temps passe. Vite, trop vite pour certains, pas assez pour d'autres…

Avant, il n'y avait pas de voiture, on se déplaçait à pied. Avant, on prenait le temps de vivre. Avant, tout était l'occasion de faire la fête. Avant c'était mieux ? Répondre à cette question n'est pas simple.

Et aujourd'hui, que fait-on aujourd’hui ? On essaie de vivre, dans un environnement en perpétuelle évolution ou l’information nous submerge et ou un tri est plus que nécessaire, avec tant d’actualités que nous devons assimiler et tirer le bon grain de l’ivraie. Un monde qui bouge vite, trop vite pour certains ! Aujourd'hui, que fait-on ? On parle, on réfléchit, on agit, on critique aussi parfois. Aujourd’hui nous devons faire face à des attaques répétées contre nos acquis, contre nos retraites et pensions. C’est ce qui nous rassemble, nous fédère, nous l’association de retraités de la Haute-Garonne. Nous sommes loin d’être des nantis, mais juste des personnes qui ont durement travaillé et cotisé toute une vie de labeur pour avoir à l’âge de la retraite de quoi vivre raisonnablement.

Plus que jamais, nos 5 engagements sont d’actualité !

« Se retrouver » à l’heure de l’isolement social il est primordial que les retraités se retrouvent pour échanger, partager, rompre l’isolement.

« Se défendre » à la lecture de l’actualité de cette année qui montre avec force qu’il est plus que nécessaire de se défendre contre les mesures gouvernementales iniques qui nous touchent.

« S’entraider » et aider ceux d’entre nous qui sont touchés pas les aléas de la vie.

« S’informer » pour maintenir le lien en apportant des informations sur tous les évènements qui peuvent nous toucher de près ou de loin.

« Se prémunir » pour envisager l’avenir avec sérénité grâce à notre mutuelle « l’Amicale Vie » qui bénéficie d’un tarif exceptionnel spécialement négocié pour nous.

Pour l’ANR, ce ne sont pas que des mots et les bénévoles se dépensent sans compter pour vous permettre de voyager vous détendre, vous informer et trouver une oreille attentive à vos tracas de votre quotidien de retraités.

Je voudrais aussi profiter de ce billet en mon nom et celui du comité pour souhaiter la bienvenue à nos nouveaux adhérents et avoir une pensée pour ceux qui malheureusement nous ont quittés.

Décembre 2018

 

Il est toujours plaisant de faire un éditorial de fin d'année et d'arriver à la période des vœux. Décembre, c'est en effet, le mois des bilans, des rétrospectives et des synthèses d'une année.
Il en est ainsi de ce dernier bulletin de
l'année 2018 qui a toute sa raison d'être, vu les évènements, l'urgence des situations, et du marasme dans lequel nous nous trouvons désormais !

Au fil des pages de ce bulletin s'égrène la vie de notre association, ses arrivées et ses départs, ses joies et ses peines, ses temps forts et ses périodes qui ont vu notre pouvoir d'achat sévèrement attaqué en 2018 !

Une association, finalement c'est comme une famille ! Et tout comme une famille, il faut la protéger, dans tous les sens du terme. Soyez persuadés que c'est ce que les bénévoles de l'association font au quotidien, dans l'intérêt de toutes et tous ! Alors, protéger son association, c'est aussi prendre position avec un argumentaire construit, c'est défendre ses adhérents, c'est mener des combats, pour défendre les intérêts des retraités, même si le gouvernement fait la sourde oreille... Ce qui a été fait à l'automne 2017, notamment en rencontrant les députés de la Haute-Garonne, pour leur faire part de notre désarroi face aux attaques dont ils font l'objet. D'autres demandes d'entretien, avec ces mêmes élus, ont été faites, en cette fin d'année, avant le mouvement des gilets jaunes, malheureusement nombreux sont les députés de la majorité qui ne daignent même pas répondre. Je ne baisse pas les bras pour autant et je persiste dans mes demandes.

Alors, voilà, si je dois faire un bilan de l'année 2018, je dirai qu'elle a été faite de coups de cœur, de coups de colère, de joies et de peines... Décidément, c'est bien vrai, une association, c'est comme une famille, il faut la protéger de n'importe quel côté où l'on soit, du côté des bénévoles, comme du côté des adhérents...

Je voudrais en profiter pour remercier les membres du Bureau et du Comité départemental pour leur engagement dans la vie de notre association, ainsi que les adhérents qui acceptent, auprès de la commission solidarité, de se charger bénévolement et à l'intention de nos plus anciens, des visites de fin d'année. Pour cela, ils donnent de leur temps, de leur énergie, de leurs compétences et parfois de leur santé. C'est pour cette raison qu'ils ne méritent qu'une chose, l'admiration ! J’espère que vous serez de plus en plus nombreux à nous rejoindre pour participer à la vie de l'association et du groupe Haute-Garonne en particulier.

Janvier est traditionnellement le mois des résolutions ! 2019 sera placé, cette année encore, sous le signe d’une double priorité : resserrer les liens entre les retraités et le recrutement. L’atout de notre association est d’offrir de nombreuses activités ou d'occasions d’échanges entre ses adhérents, mais pour cela, il faudra maintenir une plus large visibilité et représentativité de notre  association, dans le tissu local et dans un contexte de plus en plus difficile. C’est tout l’enjeu de l’ANR qui tend à devenir une association d'intérêt général. À nous de relancer nos actions dans le domaine du recrutement, pour ce faire, la mission de la Commission animation est essentielle. Les

chantiers sont nombreux, les besoins importants, mais je suis convaincu que nous saurons tous nous mobiliser pour que l'ANR 31 réponde encore mieux à vos attentes !

En attendant de vous souhaiter mes bons vœux pour l'année qui s'annonce, retenez cette date, le jeudi 31 janvier 2019, où nous nous retrouverons pour la traditionnelle fête/galette de l'ANR 31, à partir de 11h30, à Balma pour une journée riche et gourmande, autour d'un repas et d'une animation musicale pour un après-midi dansant inoubliable.

 

Je ne saurais conclure cet éditorial sans souhaiter à chacun d’entre vous une excellente fin d'année.
Que cette
nouvelle année vous apporte santé, bonheur, épanouissement personnel et familial ! Et que, grâce à vous, 2019 soit, encore une fois, une grande et belle année pour tous les adhérents de l'ANR 31 !

Avril 2019

Meilleurs vœux pour cette nouvelle année

2019 débute et avec elle l'envoi des traditionnels vœux pour la nouvelle année. Mais force est de constater qu'elle ne débute pas sous les meilleurs auspices pour nous, les grands oubliés des mesures gouvernementales. En effet, malgré nos bons vœux, pour nous cette année, 2019 s'annonce difficile.


D'une part parce que le gouvernement a désindexé les retraites et pensions, mais aussi ces dernières ont subi un gel de revalorisation en 2018, malgré une inflation de près de 2,3 % et une explosion des dépenses contraintes (gaz, énergie, eau, assurance, alimentation, etc.).
Ensuite, (Offrir) à peine aux séniors 0.3 % … avec la désindexation des retraites et pensions,
alors que l'inflation prévisible pour 2019 serait supérieure à 2 %, selon les analystes, c'est une insulte aux ainés.
Cela démontre le grand mépris qu'affiche le gouvernement pour ceux qui ont fait la France d'aujourd'hui et qui y contribuent encore. Notamment au travers d'associations ou de soutien pour leurs parents, enfants ou petits enfants.


Une fois de plus les retraités sont la variable d'ajustement du gouvernement pour l'équilibre du budget, et il économise ainsi 5 milliards sur notre dos en 2019. Les annonces de la poursuite des réformes ne sont pas là pour arranger les choses, notamment les grands projets à venir, comme celui pour les retraites… qui vont voir fondre comme neige au soleil les grandes avancées sociales du 20e siècle !


Comme je le pressens, la tranche de la classe moyenne des retraités est tirée, de plus en plus, vers le bas… la poursuite de l'appauvrissement d'une grande majorité de retraités est en marche et même en étant optimiste, elle ne laisse guère d’espoir, cette année, de voir les choses s’arranger pour nous, dans un premier temps, mais surtout pour les futurs retraités.


Depuis le 1er février, c'est l'électricité qui augmente, les autoroutes, l'alimentaire avec la nouvelle loi : La loi pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et une alimentation saine, durable et accessible à tous (EGalim) promulguée le 1er novembre 2018 qui devrait être supportée par la grande distribution, mais les expériences passées ont prouvés qu'il n'en est rien, et c'est le consommateur final qui en fait les frais.


L’impression de navigation à vue de nos gouvernants est symptomatique de cette grande impression de désillusion.


Souhaitons-nous de tout cœur que l’on parvienne à empêcher les nuisibles de nuire, les médisants de médire, et les malfaisants de malfaire ! Il y a beaucoup plus de gens de bonne volonté en France que de fous dangereux. Il n’y a pas de raison pour que la majorité ne l’emporte pas.

Voilà mon seul souhait personnel pour cette nouvelle année, mais si au moins celui-ci pouvait se réaliser… Que 2019 nous apporte réussite et progrès, et nous permette, cette année encore, de faire vivre notre association nationale de retraités ensemble.

Le comité, le bureau de "l'ANR 31" et moi-même vous souhaitent, malgré tout, une très belle année 2019...