Le mot du président

Mes chères et chers ami(e)s ...

J'aurais voulu vous dire... Tout va bien, et vous proposer pleins de belles activités ! Ce n'est malheureusement pas le cas. Parce que nécessité fait loi, la rentrée de l’ANR 31 prévue en septembre ne se fait pas d’habitude ! Les conditions de ce rendez-vous pour les adhérents n’ont jamais été aussi particulières qu’en cette année 2020, marquée par le Covid-19 qui bouscule tous les usages.

Habituellement, le redémarrage d’automne occupe toute l’actualité de l’association. Aujourd’hui, il est surtout question du port du masque et du respect des gestes barrières. L’urgence est évidemment de tenter de continuer à vivre autant que possible en limitant la propagation du virus, notamment pour les séniors. À l’ANR aussi comme pour l’ensemble des associations, les priorités immédiates ont changé. Mais l’essentiel, c’est qu’à moyen et long terme, nous puissions à nouveau fonctionner normalement. Ce virus laissera des traces durables. Une partie de la population a été obligée de revoir son mode de vie, que ce soit les actifs, les jeunes, comme les retraités à compter du mois de mars quand d’autres voient leurs projets professionnels s’écrouler sous le choc provoqué par la pandémie mondiale.

Les circonstances et l’incertitude quant à l’évolution du Covid-19 justifient la morosité qui accompagne cette rentrée 2020. D’autant que les messages envoyés par l’exécutif sont constamment en contradiction avec ceux de la veille. Difficile dans ces conditions de ne pas créer de climat anxiogène pour la population !

Pourtant les signaux étaient au vert fin juin, alors fallait-il laisser la population vaquer et prendre des vacances lointaines, comme si de rien n’était ? Je m’interroge. Il y aussi le maintien de grands évènements, les intérêts financiers dominent là encore sans se soucier de la protection des Français.

 

Les plus sceptiques, quant à la pandémie sont ravis, les séniors, à juste titre, inquiets d’une situation que personne ne maîtrise réellement, et ils devront subir une fois de plus un confinement presque total, notamment ceux en EPHAD. Rassurants, les différents ministres vantent les protocoles sanitaires mis en œuvre dans le pays. Impossible, cependant, de les croire sur parole s’agissant de l’usage qu’en fait une partie importante de la population, et plus précisément des plus jeunes pour qui les gestes barrières relèvent d’une langue incompréhensible.

Et à l’ANR me direz-vous ? Eh bien nous allons redémarrer plusieurs activités, comme le cercle de lecture, la marche, les cours informatiques. Les répétitions de la chorale, les animations et les voyages sont encore à cette heure impossible à envisager. Malgré tout, nous nous préparons avec détermination pour une reprise des animations et des voyages, dés le premier semestre 2021

Plus que jamais, nous devons rester unis autour de nos cinq idéaux, qui sont la base de l’ANR. Comme en matière économique, une lourde épée de Damoclès pèse sur les activités qui devaient reprendre.

D’où l’importance, pour nous, vous l’aurez compris pendant cet épisode pandémique que nous traversons de prendre le temps de revoir en profondeur notre feuille de route. Plus facile à dire qu’à faire. En même temps, c'est tout juste vital pour la population des séniors.

Philippe Blanc

NB : Nous sommes en recherche d'animateurs pour le Comminges, pour démultiplier nos actions au plus près du terrain. Si vous êtes disponibles pour donner un peu de votre temps, merci de me contacter

 

Pour nous écrire

ANR 31

3, rue de l'université du Mirail

BP 65723 - 31057 Toulouse CEDEX 1

Courriel : anr.031@wanadoo.fr

Téléphone : 05 34 60 11 83 - Attention ! pas de répondeur

Permanence au local, les mardis de 14 à 17h  (hors congés scolaires)

Unis, on est plus fort 

Nombre de visites :