Le mot du président

Mes chères et chers ami(e)s ...

J’aurais voulu vous dire, tout va bien et nous avons passé un cap difficile, mais ce n’est pas le cas, la pandémie de Covid-19 est toujours là en fin d’année 2020. Une année que nous ne garderons pas comme un bon souvenir dans nos tablettes.

 

Pour l’ANR 31, rien de ce qui avait été prévu, pour vous, n’a pu se réaliser cette année, à notre grand désespoir. Assemblée générale, sorties, animations, voyages... Tout...tout a dû être annulé ! D’autant que, sur le front du virus, l’incompréhension gagne aussi du terrain. Si chacun admet la nécessité des contraintes sanitaires, les séniors étant de loin la population la plus concernée et certainement la plus respectueuse de ces règles, la liste de ceux qui en conteste les plus élémentaires modalités s’allonge.

 

Comment admettre que l’on puisse prendre le métro en sous-sol, se rendre dans les grandes-surfaces mais pas se rendre dans les stations de skis et prendre les télésièges en plein air. Le secteur de la culture ne comprend pas que la route des cinémas et des théâtres soit barrée. Cafetiers et restaurateurs ne comprennent pas qu’on les prenne davantage pour des “attrape-Covid” que les commerces bondés. Les petits commerces ne comprennent pas qu’on leur ait si long- temps refusé les libertés accordées aux grands. Les randonneurs ne comprennent pas l’interdiction des sentiers en sous-bois alors que les boulevards urbains grouillent de monde.

 

Et pour le monde associatif, c’est une catastrophe, notamment pour nous association de séniors, certainement la population la plus stigmatisés par l’exécutif, passant de décisions à contre décision dans la plus grande incompréhension du peuple, un jour c’est blanc et l’autre noir... En France comme ailleurs, on s’auto- congratule chaleureusement en hauts lieux.

Pourtant, la mortalité du COVID-19 y est l’une des plus élevées de la planète et la récession l’une des plus sévères. C’est aussi l’un des pays, et sans doute même le pays démocratique, où les privations de libertés sont les plus strictes, et les plus incompréhensibles par une grande majorité de Français, pour un résultat disons-le, plutôt... passable !

 

Au concours mondial des incohérences, nous décrochons aussi le pompon. En dresser la liste serait trop long, vous l'avez vu, entendu et lu comme moi !

 

En attendant, prenez soin de vous, nous avons hâte de vous retrouver en bonne santé pour des moments bien meilleurs.

Souhaitons-nous une année 2021 chargée de renouveau et de retrouvailles !

Philippe Blanc

NB : Nous sommes en recherche d'animateurs pour le Comminges, pour démultiplier nos actions au plus près du terrain. Si vous êtes disponibles pour donner un peu de votre temps, merci de me contacter

 

Président ANR 31 - Philippe Blanc